Contrat | Emploi d'Avenir pour 2015

SigneTonAvenir.Org

Contrat d'Avenir ou Emploi d'Avenir en 2015 ?

Les contrats d'avenir sont à distinguer des emplois d'avenir réservés aux jeunes de moins de 30 ans. Ils sont destinés aux allocataires de minimas sociaux afin de faciliter leur intégration sur le marché du travail en aidant d'éventuels employeurs à l'embauche par le moyen d'aides financées par l’État ou le Conseil Régional. Ils accordent en effet un statut particulier aux employeurs en leur accordant un soutien financier lorsque ceux-ci emploient des bénéficiaires du RMI, de l'ASS (l'Allocation de Solidarité Spécifique), de l'API (l'Allocation de Parent Isolé), ou de l'APH ( l'Allocation aux adultes handicapés). Le contrat d'avenir est un contrat de travail à temps partiel de 26 heures par semaine et à durée déterminée. Il est établi pour une durée de 24 mois avec la possibilité de le renouveler dans la limite d'une durée maximale de 12 mois. Ce total de 36 mois pour un CDD peut être porté à 5 ans, par le jeu d'un renouvellement de 36 mois au lieu des 12 mois autorisés pour les personnes âgées de plus de 50 ans ou les personnes reconnues travailleur handicapé.

"Teaser" sur les emplois d'avenir en 2015


Le contrat d'avenir en 2015 ?

Le contrat d'avenir en 2015 doit permettre aux employeurs du secteur non-marchand comme les collectivités territoriales, les personnes morales de droit public, ou de droit privé chargées d'un service public, aux associations, et aux structures d'insertion par le travail d'embaucher un public peinant à s'intégrer sur le marché de l'emploi. La signature d'un contrat d'avenir accorde plusieurs aides à l'employeur telles que : - un forfait mensuel correspondant au montant du RMI garanti à une personne isolée - une aide prenant en charge une part du salaire de l'employé en contrat d'avenir - une exonération de cotisations sociales, dans la limite du SMIC. Le contrat d'avenir succède aux contrats emploi-solidarité et emplois consolidés créés en 2005. Il disparaît le premier janvier 2010,et laisse la place au contrat unique d'insertion ou contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE).

+ d'infos : http://www.journaldunet.com/management/pratique/contrats/68/le-contrat-d-avenir.html

Une opportunité pour l'emploi des jeunes !

Le contrat d'avenir également appelé emploi d'avenir est une solution d'employabilité principalement à destination des jeunes avec peu de qualification voire aucun diplôme ni aucune première expérience professionnelle. Pour être éligibles à ce dispositif d'aide à l'emploi, ces jeunes qui se situent dans les tranches de minimas sociaux doivent avoir entre 16 ans et 25 ans dès lors qu'ils signent ledit contrat d'avenir. Les travailleurs handicapés bénéficient d'une souplesse et peuvent être âgés de 30 ans maximum pour souscrire ce type de contrat aidant. De même, pour des jeunes qui ont fait les démarches de recherche d'emploi pendant six mois lors des douze derniers mois, titulaires d'un certificat de type BEP ou CAP et résidant dans les zones urbaines sensibles notamment peuvent être éligibles à ce genre de contrat de travail.

Les contrats dits d'avenir sont un véritable tremplin pour les jeunes dans le besoin et représentent également un dispositif attractif pour les employeurs qui peuvent bénéficier à ce titre d'aides financières et fiscales de la part de l’état. Ces contrats à visée sociale font partie intégrante d'un dispositif gouvernemental plus large pour améliorer l'employabilité des jeunes et leur permettre de jouir d'une première expérience dans l'univers professionnel. Il peut s'agir également d'une aide précieuse pour offrir une nouvelle chance aux jeunes de moins de 25 ans d'obtenir une certification. Le périmètre des contrats d'avenir s'opère dans les activités non marchandes uniquement. Étant donné le caractère aidant de l'emploi d'avenir, le contrat doit être signé d'un commun accord entre le salarié, l'employeur et être cautionné par les instances étatiques.